• Marlene Baldo

Bonjour à tous !! Je suis enfin prête, mon 1er post, le moment est venue d'avancer ensemble...

On va commencer en premier par comprendre le mot "conscience"


Qu’est-ce que la pleine conscience ?


On entend beaucoup parler de la méditation de pleine conscience ces dernières années. Aussi appelée « attention juste » ou « présence attentive ». En occident, la pleine conscience est avant tout utilisée pour réduire le stress et éviter les rechutes dépressives. Mais sa pratique s’élargit désormais à tous les publics, y compris aux enfants. Elle est en effet reconnue pour favoriser une meilleure gestion des émotions, une meilleure maîtrise de son mental et de son corps.

Au-delà de la méditation statique, les coachs sont donc de plus en plus nombreux à guider leurs élèves vers une pratiquer sportive en pleine conscience.

Ses bénéfices :

· les risques de blessures sont réduits,

· la tonification des muscles plus importante

· une plus grande détente mentale

· une amélioration des capacités de concentration.

Quel que soit notre niveau de pratique sportive et méditative, nous pouvons tous en tirer ces mêmes bienfaits.…

L’un des premiers objectifs du sport en pleine conscience est de laisser ses soucis aux vestiaires et de s’attacher à ne pas culpabiliser de prendre du temps pour soi.

C’est un temps investi dans notre bien-être, dans notre santé et notre bonne humeur.

Savoir se déconnecter du quotidien, apprendre à s’évader durant une séance d’activité physique est tout sauf égoïste.

C’est faire le plein d’énergie, pour mieux rayonner ensuite.


Une séance de sport en pleine conscience pour améliorer l’Equilibre général du corps

1. Laisser passer les pensées sans les juger

Reste maintenant, tout au long de votre séance, à vous efforcer de rester connecté avec votre corps et votre souffle. Au cours de la pratique, des pensées « parasites » vous passeront forcément par la tête. C’est naturel et inévitable. Il ne s’agit pas de chercher à les contrôler et encore moins de les juger. Mais tout simplement de les laisser passer, en reportant l’attention sur le souffle ou sur les sensations du corps.

2. Prendre conscience du corps pour optimiser les mouvements

Concentrez-vous sur vos appuis ou sur les muscles sollicités par l’exercice que vous êtes en train de réaliser. Vous pouvez choisir de vous focaliser, pendant plusieurs répétitions, sur le mouvement de vos hanches, puis sur ceux de vos genoux. Visualisez les muscles de vos cuisses se contracter et de décontracter à chaque squat par exemple… Faites le tour de votre corps… et détectez les éventuelles zones de crispation qu’un ajustement postural et un placement de la respiration permettront sans aucun doute de dénouer.

3. Améliorer la conscience du souffle pour augmenter les capacités

Au cours de votre séance de sport en pleine conscience, revenez, de manière régulière et aussi souvent que vous le désirez, à votre respiration. En vous concentrant sur votre souffle et sur votre corps, vous êtes là, ici et maintenant. La pleine conscience est le meilleur outil pour augmenter votre plaisir sensoriel et utiliser au mieux vos ressources. Vous améliorez du même coup vos performances.

Vous pouvez également choisir, notamment si vous faites un jogging, de vous concentrer sur les sensations liées aux éléments extérieurs : l’air qui caresse votre visage, qui souffle dans vos oreilles, ou encore l’impact de votre pied sur le sol, qui peut varier en fonction de la surface sur laquelle vous courrez.

Terminez sa séance de sport en pleine conscience par un rituel de gratitude

Si l’on aime se donner du courage avant une séance, on devrait également, à l’issue de la séance, se féliciter, remercier son corps et son mental pour les efforts fournis. Rendre hommage par quelques mots prononcés dans sa tête ou à haute voix à tout ce qui nous donne l’énergie d’avancer sur le chemin du progrès.

Les effets de la pratique d’un sport en pleine conscience se ressentent dès les premières séances. C’est une discipline exigeante mais à laquelle le cerveau s’habitue rapidement et dont les bienfaits se diffusent bien au-delà de la salle de sport et des créneaux d’entraînement.

28 vues0 commentaire